Analyse des produits BVP consommés au petit déjeuner

Le petit déjeuner est un repas en mouvement. Son standard ancré avec du pain reste fort mais de nombreux nouveaux produits sont venus l’enrichir. De nouveaux modes de consommations et tendances bousculent aussi les usages. Voici une analyse des consommations des produits BVP : pains, viennoiseries, pâtisseries, biscuits, pains grillés et biscottes et autres produits BVP le matin de nos longues journées.

58 millions de petits déjeuners pris chaque matin en France, de quoi y jeter un œil…. J’y attache pour ma part un moment essentiel ! Le petit déjeuner tient aujourd’hui une place centrale aux yeux des nutritionnistes et nous y attachons aussi  de plus en plus d’importance. Premier repas de la journée, moment privilégié en famille, l’occasion de marier fruits, produits laitiers et ceux issus de la boulangerie, viennoiserie, pâtisserie. Alors quelle incidence pour les gammes de produits de BVP ?

Tout d’abord le standard traditionnel français, composé essentiellement de pain évolue, il s’enrichit en variétés mais reste le socle indétrônable. Si l’on observe la part des produits BVP dans le repas du petit déjeuner, on peut noter que le pain frais reste en tête (32% des repas) nettement devant les viennoiseries industrielles (12% des repas) au coude à coude avec les biscottes et pains grillés (11% des repas). Le pain industriel et les biscuits pour petits déjeuner ferment ce classement avec un part égale de 7% des repas. (Source KANTAR FOOD USAGE 2017).

Néanmoins des tendances nouvelles apparaissent et d’abord en raison des modes de consommations. La part de français à prendre le petit déjeuner hors domicile bondi (+20% en 2014, Source LSA N°2563 Juin 2019). La consommation dite nomade est passée également par le petit déjeuner. Mais pas seulement car le « mieux manger » et « bien manger » restent des marqueurs essentiels pour ce premier repas de la journée. Les produits pré-emballés, faciles à consommer, gourmands mais aussi équilibrés et responsables profitent formidablement de ce mouvement. En ce qui concerne les progressions de chiffres d’affaires, quatre familles de produits ayant pour cible le petit déjeuner sortent du lot. La panification fraîche en tête et en forte croissance (+7.3%), preuve que le standard « pain/café/confiture » perdure s’il sait s’adapter aux nouveaux modes de consommations. On entend dans cette famille les baguettes viennoises, pains au lait, brioches et briochettes sous une forme conventionnelle et BIO mais qui se déclinent aussi largement grâce aux recettes aussi variées que nombreuses : incorporations de pépites de chocolat, de mélanges de graines ou de fruits secs  et inclusions de fourrages aux parfums divers. Dans ce mouvement, les pâtisseries industrielles suivent ensuite (+2.6%) puis les barres céréalières (+1.4%) et les gammes biscottes/pains grillés (+0.4). Par contre les chiffres d’affaires des familles des biscuits et de viennoiseries sont en baisse respective de 1.1% et 0.2%. (Source NIELSEN STRATEGIC PLANNER, % évolution de CA 2018/2019).

En conclusion, le petit déjeuner reste un enjeu et une cible à privilégier en termes de produits de la BVP. C’est un repas en perpétuelle évolution qui repose à la fois sur des valeurs traditionnelles basées sur les produits proches du pain mais qui laisse une place intéressante à l’innovation et aux nouvelles tendances du marché.

Cet article vous a plu ?

Share on twitter
Partagez sur Twitter
Share on linkedin
Partagez sur Linkedin

Votre commentaire